50 conseils pour préparer et réussir son entretien d'embauche

Sommaire :

  1. L'entretien d'embauche : « comment vendre au mieux sa candidature »
  2. 50 conseils pour préparer et réussir son entretien d'embauche
  3. 70 questions pièges qui peuvent vous arriver lors d'un entretien d'embauche
  4. Entretien : les gestes qui trahissent

Votre entretien d'embauche est fixé pour bientôt et vous n'avez pas eu le temps de vous préparer ? Pas de panique : révisez nos conseils quelques minutes avant vos départs aux entretiens. Il suffit de très peu pour fixer une ligne de conduite équilibrée et mener à bien votre entretien.

Téléchargez instantanément nos conseils de rédaction,
modèles de CV et exemples de lettres de motivation
  • 1000 modèles et exemples de lettre de motivation
  • 110 modèles et exemples de CV personnalisables
  • 110 conseils de rédaction adaptés par profil de candidature
  • De nombreux conseils pour vous guider tout au long
    de votre recherche d'emploi

Personnalisez votre Pack en choisissant les documents
qui vous correspondent parmi nos modèles de CV,
exemples de lettres de motivations et conseils pour l'Emploi

  Ce qu'il faut faire pour réussir son entretien d'embauche  

1. Attachez de l'importance à votre présentation (costume, robe ou ensemble, coiffure, cravate, etc.) en rapport avec l'activité de l'entreprise et le poste recherché.

2. Abordez le premier contact avec votre interlocuteur tout simplement par une poignée de main qui doit être franche et énergique (sans lui écraser les phalanges), vous serez tout de suite classé dans la catégorie des gens directs, spontanés, dynamiques.

3. Prenez en main dès le début le débat en devançant les réponses aux questions traditionnelles (motif de départ, salaire souhaité).

4. Souriez de manière naturelle et non forcée.

5. Apparaissez enthousiaste.

6. Vos silences ne doivent pas être inexpressifs ; pour cela, ayez un regard franc, parfois admiratif, parfois interrogatif.

7. Pour mener le débat, jetez-vous à l'eau en posant des questions originales sans indisposer votre interlocuteur.

8. Informez-vous sur la nature du poste. S'agit-il d'une création ou d'un remplacement ? Auquel cas, cherchez à savoir si c'est une promotion, un licenciement ou un départ spontané.

9. Répétez le plus souvent dans la conversation le nom de votre interlocuteur car c'est le mot qu'un individu considère comme le plus agréable et le plus important de tout le vocabulaire ; ainsi, plus vous répèterez le nom de M. DURAND, plus vous vous rendrez sympathique à ses yeux.

10. Questionnez votre interlocuteur sur les objectifs à long et moyen terme dans la société susceptible de vous employer ; cela afin de marquer l'importance que vous attachez à ce nouvel emploi et surtout dégagez en ce qui vous concerne une impression de stabilité, motivation importante pour un employeur.

11. Donnez au cours de l'entretien des informations sur la société qui vous accueille pour lui prouver l'intérêt que vous lui portez.

12. Employez le jargon professionnel mais sans excès.

13. Montrez un intérêt tout particulier pour les personnes avec lesquelles vous serez en prise directe ; vous aurez visé juste car vous répondrez ainsi à une motivation première des dirigeants d'entreprise ou des DRH, qui est l'intégration harmonieuse d'un élément nouveau au sein d'une équipe en place.

14. Si vous jugez utile de prendre des notes, ayez la correction de vous enquérir pour savoir si cela ne dérange pas.

15. Soyez très attentif lors de l'entretien, même si celui-ci est perturbé par des appels téléphoniques, ou l'entrée de collaborateurs, de manière à ne pas être pris au dépourvu si votre interlocuteur vous demande : "Au fait, oû en étions-nous ?"

16. Formulez vos questions à partir d'éléments fournis par votre interviewer.

17. N'hésitez pas à demander à votre interviewer les responsabilités qu'il occupe au sein de la l'entreprise.

18. Sachez mettre en valeur sans ostentation les initiatives que vous avez été amené à prendre.

19. Montrez de l'intérêt pour le poste proposé sans donner pour autant l'impression que vous êtes aux abois.

20. Démontrez à votre interviewer que les initiatives que vous avez déjà prises peuvent trouver une application au sein du poste proposé.

21. Demandez en fin d'entretien comment se situe votre candidature à ce stade de la sélection; cette question a un triple intérêt : d'abord de vous éclairer sur les chances réelles de votre candidature, ensuite de laisser deviner en vous un personnage motivé par l'esprit de compétition, de confirmer l'impression d'un candidat à l'aise qui ose poser une question à laquelle les autres ne pensent même pas ; bref, de faire de vous quelqu'un dont on se souviendra…

Accéder à l'ensemble et au reste des conseils de rédaction professionnel en téléchargeant
votre droit d'accès individuel et payant.

  Ce qu'il ne faut pas faire pour réussir son entretien d'embauche  

22. Évitez, pour les femmes, une tenue provocante et cherchez à réduire au minimum le maquillage, les ongles colorés et le rouge à lèvres.

23. N'arrivez pas en retard ni trop en avance.

24. Ne vous asseyez pas si on ne vous a pas invité à le faire.

25. Ne vous "vautrez" pas confortablement dans le fauteuil que l'on vous présentera, mais inversement ne vous raidissez pas au bord du siège.

26. Ne triturez pas nerveusement les objets (stylo, etc.).

27. Ne posez pas votre serviette sur vos genoux, mais à côté de vous, en la laissant ouverte pour accéder rapidement aux documents que vous voudrez montrer.

28. Ne fumez pas si possible pendant l'entretien.

29. Évitez de regarder votre montre sans cesse.

30. Ne laissez pas entrevoir que c'est votre premier entretien.

31. Ne critiquez pas votre employeur ou vos employeurs.

32. Ne coupez pas la parole à votre interlocuteur.

33. Ne vous dévoilez pas trop car certains éléments de votre vie peuvent être rédhibitoires.

34. Bannissez toute discussion politique.

35. N'insistez pas avec ostentation sur vos performances car l'autosatisfaction risque d'indisposer la personne qui vous reçoit.

36. Inversement, ne sous-estimez pas vos capacités.

37. Ne prenez pas pour autant une tête de condamné.

38. Ne laissez pas entendre que vous avez des revenus annexes qui peuvent vous dispenser de travailler.

39. Ne vous bradez pas en acceptant n'importe quoi.

40. Ne vous laissez pas piéger par des questions indiscrètes relatives à vos anciens employeurs.

41. Évitez d'aborder trop souvent des aspects de votre vie privée.

42. N'essayez pas d'apitoyer un employeur en lui faisant part des "calamités" personnelles (divorce, deuil, accident, maladie, etc.) qui risquent de l'indisposer car il ne cherche pas un collaborateur "à problèmes".

43. Ne répondez pas uniquement par "oui" ou "non" ; accompagnez-les au moins d'une brève phrase.

44. N'affabulez pas.

45. N'interrogez pas sur les primes annuelles, les congés, les problèmes de transport : rien de tel que ce genre de questions pour faire perdre à votre éventuel employeur toute envie d'en savoir plus sur vous ; une fois persuadé que vous faites l'affaire, il vous énumérera largement les avantages sociaux qu'offre sa compagnie.

46. Ne demandez pas si dans un proche délai vous pourrez prendre la place du chef de service…

47. N'abordez l'aspect salaire qu'à un stade très avancé de l'entretien.

48. Ne vous laissez pas désarçonner par des silences volontaires provoqués par votre interviewer ; profitez-en pour poser des questions pertinentes.

49. Ne minimisez pas le succès de vos démarches ; faites comprendre que vous êtes en pourparlers avec d'autres sociétés.

50. Évitez d'indiquer, si c'est le cas, que vous connaissez des personnes dans l'entreprise, car vous ignorez le jugement que votre recruteur porte sur elles.

Accéder à l'ensemble et au reste des conseils de rédaction professionnel en téléchargeant
votre droit d'accès individuel et payant.